AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey Amyy Viens me rejoindre sur Heartland RPG pour incarner votre personnage favori où créer en un !! Et Surtout pour t'amuser ! Clique -> http://heartland-ranch.forumsactifs.net

Partagez | 
 

 Fanfic Heartland

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Fanfic Heartland   Sam 6 Mar - 0:02

Rappel du premier message :

Voila le début de ma fanfic. J"ecris à la première personne car je me sens de plus en plus à l'aise dans ce genre de narration et j'ai de plus en plus de mal avec la troisieme personne même si ça ne se sent pas dans cette première partie

Résumé : Alicia, personnage ajouté par moi, la cousine de Mallory, est contrainte par sa mère, à la suite de quelques conneries de rester à Heartland où Jake et Lou ont accepté de l'héberger. Les premiers temps seront très durs pour Alicia qui déteste la campagne et n'aime pas vraiment les chevaux. Elle se montrera désagréable avec tout le monde dans l'objectif de se faire renvoyer. Mais les choses changent.
Amitié, amour, haine, trahison seront au rendez-vous.

**********************************************************************
Ma mère ne supportait plus l'attitude que j'avais adopté depuis que j'avais appris la trahison de mon copain et ma meilleure amie. Ce jour-là, elle décida de m'envoyer vivre loin de Calgary afin que je me reprenne. Enfin pas si loin que ça puisque l'endroit où elle me conduirait ne se trouvait qu'à une heure de chez moi.
Ma tante avait parlé à ma mère d'un ranch, Heartland, si j'avais bien compris, où ma cousine vivait en ce moment. Les gens y étaient très sympas selon elle. Ce qui me faisait toutefois une belle jambe. Qu'ils soient sympas ou non n'étaient absolument pas mon problème.
Ma mère avait contacté le propriétaire de cet endroit paumé, lui avait expliqué pendant près d'une heure ma situation avant de venir m'annoncer que dès le week-end suivant, je devrais m'y rendre. Je m'étais indignée de la décision qu'elle avait prise sans même m'en parler mais elle m'avait vite fait comprendre que le sujet était clos et que je n'avais pas mon mot à dire.
Durant toute la semaine qui venait de s'écouler, j'avais envisagé les différentes hypothèses pour éviter cette punition. Car pour moi, vivre hors de la ville en était bien une. J'étais une citadine, pas une campagnarde. Qu'allais-je bien pouvoir faire dans ce ranch ? Je n'avais jamais approché un cheval de ma vie. J'espérai seulement qu'on ne me demanderait pas de m'occuper de ceux qui y vivaient.
A la fin de la semaine, j'avais fini par me dire que ce ne serait peut-être pas si mal d'un côté que je m'éloigne de Calgary, surtout de ceux qui m'avaient tant blessée. Enfin cette idée m'avait à peine effleurer l'esprit mais cela avait suffit pour que je m'installe dans la voiture de ma mère sans rechigner.
Toutefois, je ne lui adressai pas un seul mot de tout le trajet. Au fur et à mesure que les habitations s'espaçaient, je regrettai de ne pas m'être enfuie.
Une heure plus tard, ma mère arrêta la voiture devant une boutique où elle rentra pour demander notre chemin. Je restai dans la voiture durant ce temps, le casque de mon MP3 fixé sur mes oreilles, je jetai de temps à autre des coups d'oeil à l'endroit où je me trouvais tout en envoyant des sms à mes amies restées à Calgary.
Dès que ma mère fut de nouveau dans la voiture, nous reprîmes la route jusqu'à ce que nous arrivions à destination une dizaine de minutes plus tard.
Une fois la voiture garée entre les écuries et l'habitation, je quittai l'habitacle avec nonchalance. Je fis lentement le tour de moi-même afin de découvrir le lieu dans lequel j'allais devoir vivre. Une fille, un peu plus jeune que moi, était en train de faire courir un cheval en lui ordonnant de continuer. Je m'attardai un instant sur eux avant de poursuivre ma visite visuelle. Mon regard se porta ensuite vers les écuries desquelles sortit un mec. Je dus m'avouer qu'il était plutôt pas mal. Du moins de loin.
Cette visite fut très vite abrégée par l'arrivée de ma cousine qui se jeta presque dans mes bras.
-Moi aussi, je suis contente de te revoir Mallory. Lui dis-je lorsqu'elle relâcha légèrement son étreinte.
Je remarquai à cet instant que ma mère ne se trouvait plus à mes côtés. Mallory m'appris qu'elle était rentré avec Jake, le propriétaire du ranch. Il devait sûrement discuté du temps que j'allais passé ici. Bien qu'à mon avis, la décision avait été prise depuis longtemps. Je devrais sûrement y passer toutes mes vacances d'été.
Sans que je m'y attende, ma cousine me prit par la main pour m'entraîner avec elle en direction de l'enclos où se trouvait le cheval que j'avais aperçu quelques minutes auparavant.
Nous restâmes un moment à observer la fille dressait son cheval avant qu'elle ne daigne venir à notre rencontre. Mallory nous présenta rapidement l'une à l'autre et expliqua à son amie que j'allais passer les vacances d'été avec eux. Je compris donc que la décision sur la durée de mon séjour, tel que je m'y étais attendu, avais été fixé depuis longtemps. Sûrement depuis le premier coup de téléphone que ma mère avait passé à Jake, songeai-je.
-Alors c'est toi la fameuse cousine de Mallory. Elle n'a pas cessé de nous parler de toi. Me déclara Amy avec un sourire amicale.
-Vraiment ? Lui demandai-je sur un ton glacial.
Certes, j'étais contrainte de vivre ici mais cela ne signifiait pas que j'avais envie de m'y faire des amies.
Amy hocha simplement la tête sans se départir de son sourire. Puis elle retourna auprès de son cheval auquel elle ordonna de se remettre à avancer. Mallory aller m'entraîner vers un autre endroit lorsque ma mère m'appela. Il était temps pour elle de partir. Elle me serra si fortement dans ses bras que je crus un instant qu'elle allait m'étouffer.
-Je suis désolée. Me dit-elle
-Désolée de quoi ?
-D'avoir pris cette décision.
-Ca, oui, tu peux l'être.
Elle porta son regard rempli d'amour sur moi, faisant comme si je n'avais rien dit, avant de monter dans sa voiture.
-Ty ! Entendis-je Jake appeler lorsque la voiture de ma mère fut hors de notre champ de vision.
Le mec que j'avais aperçu devant les écuries nous rejoignit.
Je devais admette qu'il était aussi mignon de près que de loin mais j'avais tiré un trait sur les garçons et ce n'était pas parce qu'il avait un beau regard que j'allais craquer. De plus il devait sûrement avoir une copine. Alors à quoi bon me prendre la tête ?
-Tu peux la conduire au chalet ? Lui demanda Jake.
-Ok.
Il attrapa mes valises qu'il lança dans sa camionnette avant de m'inviter à y monter.
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/

AuteurMessage
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 18:31

Pourquoi tu me pparles de ce site (que je connais outre mesure) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Missnutts
Petit Fan
Petit Fan


Messages : 24
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 19:47

Elle veut peu etre que tu y postes ta fic >.<
Y'en a pas beaucoup sur heartland en plus = (
En tout cas, j'sens bien une romance avec Ty :p
Vivement un rapprochement :p
Revenir en haut Aller en bas
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 20:03

Voilà une petite suite. Et ce sera tout pour aujourd'hui. ^^

La soirée passée avec Caleb avait été assez sympa. En arrivant, j'avais pensé m'y ennuyer mais finalement j'avais dû me rendre à l'évidence que leurs fêtes étaient tout aussi bien que celles que nous donnions en ville. J'y avais la connaissance d'une de ses amies : Ashley. Une grande blonde aux yeux bleus que je n'avais pas vraiment apprécié. Elle m'avait trop rappelé Angela pour que j'essaye de nouer des liens avec elle. D'ailleurs je ne m'étais pas gênée pour dire au palefrenier qui m'accompagnait ce que je pensais de son amie. Il m'avait juste répondu que c'était une fille sympa malgré ses apparences et que je devrais essayer de la connaître, comme je devrais essayer de connaître les chevaux. Je lui avais adressé un sourire avant de l'entraîner sur la piste de danse où nous nous étions défoulés un long moment avant de rejoindre le bar pour nous y rafraîchir.
Sur les coups de minuit, commençant, finalement à m'y ennuyer, j'avais demandé à Caleb de me ramener. Même si au départ il avait tenu à ce qu'on reste un peu plus longtemps, il avait fini par accepter face à mon insistance.
Arrivé devant le chalet, nous étions restés à discuter un moment dans sa camionnette jusqu'à ce qu'il tente de m'embrasser. Je l'avais aussitôt repoussé avant de sortir de sa voiture.
-Eh, attends ! M'avait-il interpelé en quittant à son tour son véhicule.
Je m'étais arrêté sans me tourner vers lui. Puis j'avais attendu qu'il reprenne la parole. Il était venu se placer devant moi avant de reprendre la parole.
-Excuse-moi. Je sais que je n'aurais pas dû mais...
-Ecoutes, ne recommences plus et on en parle plus, ok ? L'avais-je interrompu.
Il avait juste hocher la tête. Je lui avais ensuite souhaité de passer une bonne nuit avant de venir lui déposer un baiser sur la joue. Après tout, il s'était montré très sympa durant la soirée et je devais avouer que, grâce à lui, j'avais pu oublier durant quelques heures Ryan qui m'obsédait le reste du temps. Comment aurais-je pu effacer de ma mémoire les deux années que j'avais passé avec lui ?

Le lendemain, quelques coups de klaxon me réveillèrent en sursaut. Je me levai encore à moitié endormie et me dirigeai vers la fenêtre pour voir qui avait osé interrompre mon sommeil de la sorte.
Descendu de sa camionnette, Ty se dirigeait vers la porte. Je jetai un regard sur la nuisette que je portai. Je ne pouvais pas lui ouvrir vêtue ainsi. Je sortis alors de ma valise des vêtements que j'enfilai à la hâte, passé aussi vite que possible dans la salle de bain pour m'y brosser les cheveux afin d'être présentable.
Il avait déjà frappé à la porte depuis un bout de temps lorsque je lui ouvris.
-Salut. Je t'ai réveillée ?
-Ouais. Je me suis couchée tard hier soir.
-Ah oui c'est vrai. Comment s'est passé ta soirée hier soir ?
-Plutôt pas mal.
Je me retins toutefois de lui parler de l'incident qui s'était produit entre Caleb et moi. De toute façon, il n'avait pas besoin de le savoir.
-Tiens. Me dit-il en me tendant un sac qu'il tenait à la main.
-C'est quoi ?
-Je me suis levé tôt ce matin et comme j'étais chargé de venir te chercher, je suis d'abord passé en ville te prendre un petit-déj'.
-En quel honneur ?
-J'sais pas. J'en avais juste envie.
-Tu aurais tout autant pu me ramener et j'aurais pris mon p'tit déj' là-bas. Mais ça me fait super plaisir. Entres.
Je me dirigeai vers mon lit sur lequel je m'installai tandis qu'il entrait tout en refermant la porte derrière lui. Je sortis un donut et un café du sac qu'il m'avait donné. Je pris une gorgée de café avant de lui tendre la tasse.
-Tu en veux ?
-Non. Merci.
-Tu sais que tu peux t'asseoir ? L'invitai-je à le faire en tapotant de la main le lit.
Il accepta mon invitation.
-Comment tu vas aujourd'hui ? Me questionna-t-il.
-Tant que tu ne me demandes pas de m'approcher d'un cheval, et hormis le fait que tu m'as réveillée trop tôt, ça va.
Il me sourit avant de répliquer :
-En fait...
Un silence s'abattit sur nous. J'haussai les sourcils, l'invitant de la sorte à poursuivre sa phrase tandis qu'il me dévisageait.
-En fait, tu vas me tuer mais je me suis dit que... que tu pourrais peut-être venir m'aider à soigner les chevaux.
-Quoi ? Tu te fous de moi ? Tu veux que je t'aide à soigner les chevaux ? M'emportai-je.
-Tu vois, je te l'avais dit que tu allais me tuer.
Je levai les yeux au plafond puis soufflai un grand coup tout en me demandant si dans cet endroit on parlait la même langue qu'à Calgary.
-Je me demande si vous comprenez vraiment, Caleb et toi, ce que je vous dis.
-Je me suis dit que ça serait peut-être un bon moyen pour t'aider à affronter ta peur des chevaux. Mais de toute évidence vu comme tu réagis, j'ai eu tort ! S'emporta-t-il à son tour en se levant.
Je le regardai s'éloigner un instant avant de l'interpeller.
-Ok. Je vais venir mais si jamais j'ai trop peur...
-Tu feras ce que tu voudras à ce moment-là. Je te promets de ne pas te forcer. M'interrompit-il.
-J'arrive alors. Laisse-moi juste le temps de finir d'avaler mon café.
Je mis aussitôt ma parole à exécution et avalai d'un trait ma boisson chaude favorite. Puis je me levai et nous quittâmes le chalet. Nous marchâmes côte à côte sans un mot jusqu'à sa camionnette . Il m'ouvrit la portière tout en m'invitant à y monter.
-Merci. Lui souris-je.
Sur le chemin du retour, nous discutâmes un peu. J'appris qu'il avait quitté le ranch un an auparavant pour aller rejoindre son père à Calgary. Nous aurions pu nous y croiser, songeai-je un instant.
-Tu es revenu ici pour Amy ? M'enquis-je.
Il ne répondit rien. Le silence qui s'abattit ensuite dans l'habitacle tendit dans l'atmosphère. Je me sentais gênée de lui avoir poser une telle question. En quoi les raisons qui l'avaient poussé à revenir à Heartland me regardait ? Jamais je n'aurais dû lui demander.
-Pardon. Finis-je par m'excuser. Je n'aurais pas dû te poser cette question. C'était vraiment indiscret de ma part.
-Non, c'est moi. Je n'aime pas trop parler de mon passage à Calgary.
-La ville ne te plaît pas ?
-Non j'aime tout autant la ville que la campagne même si je crois que je préfère vivre ici.
-Peut-être à cause d'Amy ?
Il se tourna vers moi pour m'adresser un furtif sourire avant de me répondre en replaçant son regard sur la route :
-Possible
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Tunity
V.I.P t'es la meilleure amie D'Amy !
V.I.P t'es la meilleure amie D'Amy !
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 20:07

GEniall !!

_________________________________________________
http://heartland-ca.skyrock.com/ Wink


L'amour véritable est si pur et si rare que cela n'arrive qu'une seule fois dans une vie.
Cet amour, C'est toi qui me la donnée..
Tu me manque mon Coeur ! ♥️ Je t'aiime ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 22:02

Merci Tunity.

Par contre, désolée pour les répétitions et les mots manquants. Je ne me suis pas relue et j'étais assez epuisée lorsque j'ai ecrit et je n'ai pas fait attention à tout
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Arya (Jubail)
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
avatar

Messages : 11966
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 22:18

Ton roman à l'air pas mal du tout Smile tu compte le publier ou c'est juste pour le fun ??

Sinon la suite de ta fic est pas mal du tout Very Happy J'aime beaucoup Smile

_________________________________________________

We Are The Best ^^ -- Modo' -- Membre éminent du FALIF -- Graphiste -- Empêche les membres des amoureuses de Ty de s'entretuer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 23:10

Pour mon roman, j'en sais rien. J'en ai deja deux qui dorment "dans les tiroirs". On me pousse à les publier mais j'en sais rien. Deja faut que je trouve le courage de tout remettre sur le pc car j'avais oublié de faire une sauvegarde sur mon ancien ordi. Mais j'ai la chance de les avoir posté sur un forum donc pas vraiment perdu. Et il faut que je corrige, que je modifie... Peut-être que dans un mois, je me deciderai à les reprendre et ensuite me faire publier. J'ai déjà un petit lectorat fidèle qui achèterai sans problème si je m'auto-publier.
Mais si j'ecris c'est surtout pour me faire plaisir, pour faire plaisir à ceux qui me lisent egalement et puis j'aime bien les coms. Après le reste, je m'en fous un peu
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Amyy
Déesse
Déesse
avatar

Messages : 2557
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 23:33

Ouais je comprend moi aussi ^^ avec ma meilleure amie, on n'en ecrit aussi mais pour le plais' xD
Mais sinon la tienne est vraiment bien Tu sais celle d'heartland si tu obtient des droit d'auteur pour les perssonage et le cadre tu pourrai le publier car c'est une exelente histoire ! Bon faut d'abord la terminer c'est sur xPP

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://heartland.forum-canada.net
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Mer 10 Mar - 23:40

Oui faut deja que je la termine et là est mon plus gros problème. J'ai je ne sais combien de fanfic et de romans commençaient et non terminés ^^

Et merci pour le compliment Amyy
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Jeu 11 Mar - 12:52

Voila une première partie et comme je suis très inspirée, je vous en mettrai surement une autre plus tard.
Désolée, je vous ponds des pavés.

************************************
Il gara sa camionnette devant les écuries. Aussitôt un malaise s'empara de moi. J'avais peur de quitter cet endroit sécurisé et de me retrouver face à plusieurs chevaux. Comment réagirai-je ? Me ridiculiserai-je une nouvelle fois ? Toutes ses questions me taraudaient l'esprit lorsque je sentis la portière s'ouvrir.
-Tu as l'intention de squatter ma voiture toute la matinée ? Me demanda Ty.
Et si je lui répondais « oui », songeai-je.
-Allez sort. Ajouta-t-il presque aussitôt sans me laisser vraiment le temps de lui offrir ma réponse.
Contrainte et forcée, je quittai l'habitacle à contrecœur. J'eus à peine mis un pied à l'extérieur que je vis ma cousine débouler jusqu'à moi. Elle semblait vraiment heureuse de me voir. D'ailleurs, elle en remercia même le palefrenier qui était venu me chercher en le serrant dans ses bras.
-Comment tu as fait pour la convaincre de venir ? S'enquit-elle.
-J'ai joué de mon charme naturel. Plaisanta-t-il.
J'éclatai de rire.
-Eh attends ! Je te rappelle que tu es déjà avec Amy. Répliqua ma cousine furieuse.
-T'inquiètes pas Mallory. Il est peut-être beau gosse mais je n'ai aucune envie de sortir avec lui.
Amy sortit de l'écurie à cet instant accompagnée d'un cheval de couleur noir. A en juger par le regard noir qu'elle lança à Ty, je compris qu'elle avait dû entendre notre conversation. Je n'avais rien à me reprocher puisque je venais de dire que je ne souhaitai pas sortir avec son petit ami mais la plaisanterie du jeune homme n'avait pas dû lui plaire. D'ailleurs, elle ne nous salua même pas et poursuivit son chemin jusqu'au rond de longe.
Ty ne l'avait pas quitté des yeux. Il devait sûrement sans vouloir d'avoir plaisanter ainsi. Je ne la connaissais pas assez pour savoir à quel point elle était jalouse mais une chose dont j'étais certaine : si, au temps où j'étais encore avec lui, Ryan avait lâché une telle phrase, je lui en aurais sûrement voulu.
-Je reviens. Je vais voir si Amy a besoin de moi. Nous confia-t-il.
Je n'étais pas sotte. C'était une excuse bidon pour aller la retrouver et tenter de se faire pardonner. Pourtant il m'avait promis de rester avec moi, de m'aider à surmonter ma peur des chevaux. Je n'acceptai pas qu'il me lâche ainsi. Qu'allais-je faire ? Attendre, adossée à sa camionnette qu'il revienne ?
-Tu devrais aller avec Mallory en attendant. Me dit-il.
-Quoi ?
-Bonne idée. J'étais en train de m'occuper de Cooper quand vous êtes arrivés. Tu pourrais peut-être me filer un coup de main ?
-Non.
-Allez, s'il te plaît. Me supplia-t-elle.
Devant son air de chiot battu, je finis par accepter de l'accompagner à l'intérieur des écuries. A tort. Ma peur s'empara de moi à l'instant même où je posais mes yeux sur un de ces animaux. Mon coeur battait vite. Trop vite même.
-Je dois sortir. M'excusai-je auprès de ma cousine en commençant à reculer.
-Attends.
Elle vint jusqu'à moi et me prit par la main.
-Fermes les yeux et fais-moi confiance.
-Non, Mallory. Non.
Elle me lança un regard navré.
Je marchai sans regarder où j'allais jusqu'à ce que je me heurte à Jake qui se tenait à l'entrée de l'écurie.
-Pardon. M'excusai-je.
-Je peux te parler.
-Oui. Dis-je en haussant les épaules.
-Allons marcher un peu.
Nous marchions côte à côte en silence. Il semblait chercher ses mots pour commencer notre conversation qu'il entama finalement après plusieurs minutes.
-J'ai appelé ta mère hier soir. Je tenais à savoir pour quelles raisons...
-Tout ce qui m'intéresse c'est de savoir si elle a l'intention ou non de venir me cherchai. Le coupai-je.
-Non. Elle ne viendra pas.
-Dans ce cas, pas la peine de me parler d'elle.
-Si. Je pense que ce que j'ai à dire pourrait t'intéresser.
-Vraiment ? J'y crois pas trop mais allez-y quand même et on verra bien.
-Je voulais donc connaître les raisons pour lesquelles tu avais si peur des chevaux. Je dois avouer que je n'ai pas vraiment été étonné par sa réponse mais toi tu risques de l'être. Tu savais que tes parents avaient tenu un ranch pas très loin d'ici jusqu'à tes sept ans ?
Si ça avait vraiment été le cas, je n'en avais aucun souvenir.
-Non. Avouai-je.
-Je ne m'en souvenais plus non plus et puis quand elle m'en a parlé je me suis rappelé de l'enfant que tu étais. Tu adorais les chevaux. Je me souviens que tu ne savais même pas marcher que tu montais déjà.
-Vraiment ?
-Oui. Tes parents t'avaient transmis dès ta naissance leur passion pour cet animal.
-J'ai l'impression que vous devez vous tromper de personne.
-Non. Je ne me trompe pas.
-Je n'ai jamais aimé les chevaux. Alors comment pouvez-vous dire que mes parents m'avaient transmis leur passion ? D'ailleurs ma mère ne m'a jamais parlé des chevaux et si elle aimait vraiment cet animal, elle m'aurait peut-être appris à les aimer aussi.
-Ta mère a été plusieurs fois championne de saut d'obstacles quand tu étais jeune. Me dit-il en s'arrêtant.
Il vint se placer devant moi avant de poursuivre.
-Tu étais toi aussi une très bonne cavalière et tu faisais la fierté de tes parents. Ils plaçaient tous leurs espoirs en toi et t'imaginais déjà comme une future grande championne. Malheureusement, il y a eu un accident. C'était un jour d'orage. Tu avais sept ans. Ta mère t'avais promis d'aller faire une promenade mais comme elle avait été occupée toute la journée, elle n'avait pas pu tenir sa promesse. Tu as décidé d'y aller seule. Tu étais trop jeune pour te rendre compte que le temps tournait à l'orage. Tu as pris ton poney et vous êtes partis. Je me souviens que ton père m'a appelé en catastrophe. Tu n'étais pas rentré et il tombait des cordes. Nous nous sommes tous réunis et nous sommes lancés à ta recherche. On t'a retrouvée inconsciente. Ta tête avait heurté un rocher.
-Je ne me souviens pas.
-Tu es restée deux jours dans le coma. Ta mère s'en voulait vraiment. Quand tu es revenue à toi, tu ne te souvenais plus de ce qui s'était passé. Tu es restée deux jours de plus à l'hôpital en surveillance puis tu es rentrée. Dès que tu as vu un cheval, tu t'es mise à trembler et à hurler. Tu étais morte d'effroi. Personne n'a compris pourquoi mais on a juste su que ce qu'il s'était passé t'avais traumatisée. Très vite tes parents ont dû prendre la décision de déménager. Ils ne pouvaient pas rester ici pour ton bien-être. Leur décision a été très difficile car ils avaient construits leur ranch à la sueur de leur front et tous les rêves qu'ils avaient fondés s'écroulaient. Ta mère m'a raconté que lorsque vous êtes arrivés à Calgary, elle a été obligée de ranger toutes les photos d'elle sur un cheval ou à ses côtés. Tu n'en supportais plus la vue.
Je restai abasourdi par tout ce qui venait de me dévoiler sur mon passé. Tout devint claire. Même si cela ne me dérangeait plus de voir un cheval sur un magazine ou à la télé, le fait de les approcher d'aussi prêt avait fait remonter ma peur enfoui au plus profond de moi depuis des années.
-Pourquoi m'a-t-elle envoyée ici si elle savait à quel point j'ai peur des chevaux ?
-Je pense qu'elle n'a pas vraiment réfléchi. Elle devait trouver une solution et vite car elle avait peur que tu tournes vraiment mal. Tu sais elle regrette à présent de t'avoir envoyée ici...
-Pourquoi elle ne vient pas me chercher alors ?
-Parce que je lui ai demandé de ne pas le faire. Nous allons tous t'aider à surmonter ce traumatisme. Même si Amy a plus l'habitude de travailler avec les chevaux traumatisés qu'avec les hommes traumatisés par les chevaux, je pense qu'elle pourra t'aider. D'ailleurs, la voilà. Me dit-il en m'indiquant la direction où se trouvait sa petite-fille du menton.
Ty et Amy se dirigeait vers nous. Lorsqu'elle fut assez proche, la jeune fille prit la parole.
-J'ai fini de faire travailler Alizean, grand-père. Annonça-t-elle à l'intention de Jake. Je pense que je pourrais un peu travailler avec Alicia avant de passer à Jump.
Je n'aimais pas la façon dont elle venait de parler.
-D'accord. Répondit seulement son grand-père.
-A tout hasard, est-ce que mon avis vous intéresse ? Parce que je suis apte à prendre mes propres décisions, il me semble. Je ne suis pas un des ces animaux que tu traînes jusqu'au rond de longe parce que toi tu as envie de travailler avec eux !
-Je ne vois aucune insulte dans ce que j'ai dit.
-vraiment ? J'ai fait travailler Alizean, je pourrais travailler un peu avec Alicia avant de passer à Jump. Tu ne voies rien d'insultant à parler de moi comme d'un cheval ?
-Calmes-toi Alicia ! Tenta de m'apaiser Ty.
-Toi, fermes-là ! Tu sais quoi ? Tu m'as dit tout à l'heure que j'allais te tuer, ben en fait, je crois que je vais vraiment le faire si tu interviens une nouvelle fois.
Etait-ce la peur de devoir m'approcher d'un cheval qui me rendait aussi agressive envers lui alors qu'il avait juste tenter de m'apaiser ? Certes depuis quelques temps, j'avais un très mauvais caractère qui ressortait sans que je m'y attende et je pouvais renvoyer valser tous ceux qui se trouvaient à mes côtés.
Une certaine tension tangible pesa sur notre groupe. Il fallut l'arrivée de Caleb pour qu'elle décroisse.
-Salut. Nous lança-t-il.
Il remarqua très vite qu'un problème régnait entre nous puisque l'instant suivant il nous demanda ce qui n'allait pas.
-Rien. C'est ma faute. Avouai-je.
-Je vais vous laisser les enfants. Caleb, j'ai quelques courses à faire en ville. Tu devrais m'accompagner. Quant à toi, Ty, il y a pas mal de travail qui t'attend dans l'écurie.
-J'y vais tout de suite. Répondit l'intéressé.
Amy et moi nous retrouvâmes seules. Il ne régnait plus de tensions entre nous mais aucune de nous deux n'osait prendre la parole jusqu'à ce qu'Amy finisse par se lancer.
-Ecoutes, je ne pensais pas que tu prendrais mal le fait que je dise que je voulais travailler avec toi. J'aurais dû employer d'autres termes ou ne pas placer ton nom entre ceux des chevaux. Je veux juste t'aider. Alors si tu veux bien, on pourrait aller tenter un truc dans le rond de longe.
J'hochai juste la tête.
Nous nous rendîmes ensuite jusqu'à l'enclos dans lequel elle me demanda de m'asseoir au milieu. Puis elle m'ordonna de fermer les yeux et de les laisser clos jusqu'à ce qu'elle m'ordonne de les ouvrir. Il n'y avait aucun danger de le faire. Nous n'étions que toutes les deux. Alors je lui obéis sans poser de questions. Quelques minutes s'écoulèrent avant que j'entende des pas de sabots résonnaient tout près de moi. J'avais envie d'ouvrir les yeux, de me lever et de m'enfuir. La peur s'était à nouveau emparé de moi.
La proximité du cheval qui nous avait rejointes m'effrayer. J'étais presque paralysée sur la peur.
-Essaye d'imaginer un endroit qui te plaît. Me conseilla Amy.
Je tentai de le faire mais j'en étais incapable. Je n'arrivais pas à me concentrer sur autre chose que sur l'animal qui se tenait tout près de moi... Trop près.
-Je ne peux pas. Dis-je à Amy en ouvrant les yeux.
-Fermes les yeux. M'ordonna-t-elle. Fais-moi confiance, il ne s'approchera pas de toi.
J'essayai de me détendre mais c'était trop dur. Des larmes se mirent alors à couler sur mes joues. J'avais si peur. Si au moins je pouvais me souvenir de ce qui m'était arrivé le jour de mon accident, je pourrais peut-être combattre ma frayeur autrement. Mais les souvenirs refusaient de faire surface.
-Alicia ! M'appela Lou. Téléphone pour toi !
-Sauvé par le gong. Plaisanta Amy.
J'ouvris les yeux puis me levai. Le cheval ne se trouvait qu'à quelques pas de moi mais Amy lui avait demandé de s'arrêter.
Une fois la barrière passée, je courrai en direction de la maison tout en me demandant qui pouvait bien m'appeler. Seule ma mère et Bélinda, si elle l'avait enregistré sur son portable, connaissaient le numéro pour me joindre.
-Une certaine Bélinda. M'annonça Lou en me passant le combiné.
Je pris le téléphone et attendis d'être seule pour y répondre.
-Tu devineras jamais quoi. Me lança-t-elle dès que j'eus pris la parole.
-Quoi ? M'enquis-je curieuse.
-J'ai une super bonne nouvelle pour toi.
Elle semblait si excitée par ce qu'elle avait à m'annoncer qu'elle en oubliait presque de me le dire.
-Bon alors tu accouches. M'impatientai-je.
-Il paraît que Ryan veut ressortir avec toi.
Mon coeur bondit dans ma poitrine à cette expectative. Ca faisait déjà plus d'un mois que j'attendais cet instant où il réaliserait qu'il m'aimait plus qu'Angela et qu'il me demanderait de sortir de nouveau avec lui.
-Allo ? Toujours là, Aly ? M'interrogea mon amie alors que je gardai le silence.
-oui...Oui. Pardon. Je suis vraiment heureuse. Qui te l'a dit ?
-Caroline. Tu sais la copine de Ben.
-Oui je sais qui est Caroline.
Ben étant le meilleur ami de Ryan, je ne pouvais que connaître sa copine.
-Y a juste un petit hic. Repris-je.
-lequel ?
-Je suis bloquée ici. Ma mère ne viendra pas me chercher avant la fin de l'été.
-J'ai une petite idée. Je vais aller voir Ryan et je lui dirai où il pourra te trouver.
-Géniale !
Lorsque je raccrochai enfin, mon coeur ne cessait de battre. J'imaginai déjà l'instant où il viendrait me rejoindre à Heartland. Je lui pardonnerai sa trahison car je l'aimai trop pour me passer de lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Jeu 11 Mar - 15:24

Les premiers jours, après le coup de fil de Bélinda, je m'étais sentie si heureuse à l'idée de revoir Ryan que j'avais accepté toutes les têches que me donnaient à faire sans un mot. Du moins, tant qu'on me demandait pas d'approcher un cheval de trop près. J'avais pris plaisir à nettoyer les boxes avec Caleb et Ty. D'ailleurs une certaine amitié était né entre moi et eux. Je me sentais toutefois plus proche du second que du premier qui malgré les propos que je lui avais tenu avait tenté de continuer à me séduire. Je lui avais pourtant annoncé que j'allais me remettre avec mon ex dès lorsqu'il m'aurait rejoint ici.
Ty, sûrement à cause de sa relation avec Amy, n'avait pas tenté de me séduire. Je passais la majorité de mon temps avec lui. Dès qu'il sortait pour faire une course en ville, il venait me proposer de l'accompagner, ce que j'acceptais avec joie.

Presque deux semaines s'étaient écoulés depuis le coup de fil de Bélinda et Ryan n'était toujours pas venu me rendre visite. A présent, je commençais à désespérer. Il ne viendrait probablement jamais. De toute façon, il détestait tout autant que moi la campagne alors que serait-il venu se perdre ici au milieu de nul part ?
Depuis plusieurs jours, je tentai d'appeler Bélinda pour savoir si elle connaissait les raisons pour lesquelles Ryan n'était toujours pas venu me rendre visite. Mais je tombais sans cesse sur son répondeur comme si elle désirait m'éviter.
Ma mauvaise humeur commença à reprendre le dessus et moi qui m'était montré si sympa durant ces deux dernières semaines, je changeai du tout au tout. Plus personne ne pouvait m'adresser la parole sans que je le renvoie balader. Même lorsque Ty me demanda de l'accompagner en ville ce jour-là, je lui répondis que j'avais d'autres préoccupations que d'aller faire un tour dans cet endroit paumé. Il fronça les sourcils surpris de ma réponse.
-Tout va bien toi ? S'inquiéta-t-il.
-Ca ne te regarde pas.
-Tu dois couver un truc. Je te ramène au chalet avant d'aller en ville.
-Occupes toi de ce qui te regarde. Je m'occupe de mes affaires.
-Ok. On en reparlera plus tard alors.
Il me laissa seule avec mon mauvais caractère. Enfin je ne le restai pas très longtemps car je fus rejointe très rapidement par Caleb qui avait dû voir Ty partir seul.
-Se passe quoi entre vous deux ? Me demanda-t-il en désignant la camionnette de Ty du menton.
-Ca te regarde ? Lui répondis-je sur un ton glacial tout en lui jetant un regard noir.
-Wow ! Calme ! Ca m'a juste paru bizarre de pas vous voir partir ensemble.
-C'est pas ton problème !
-Vous êtes disputés ou quoi ?
-T'as rien compris ou quoi ? Je t'ai dit que c'était pas ton problème et même si c'était le cas, je n'aurais aucune envie de t'en parler.
-D'accord. Au fait ton mec, il n'aurait pas dû venir depuis un bout de temps déjà ?
Mon coeur se serra si douloureusement à ces paroles que des larmes commencèrent à me brouiller la vue. Je levai les yeux au ciel afin de les contenir dans leur espace clos. Je ne devais pas pleurer...Pas devant Caleb.
-Tu sais ce que je pense, reprit-il. Je pense que tu sors avec Ty.
-Quoi ? M'étonnai-je abasourdie par ses pensées. Comment peux-tu penser une telle chose ?
Il se rapprocha de moi et en se penchant sur mon oreille, il me souffla :
-T'inquiètes pas, je n'en parlerai pas à Amy.
-Mon pauvre Caleb. T'as vraiment rien capté. Ty et moi étions seulement amis, rien de plus. De toute façon, je ne désire plus voir aucun de vous. Alors tu peux aller dire ce que tu veux à Amy, ce n'est pas mon problème.
-D'accord.
Enfin, il me laissa seule. Je laissai à présent mes larmes s'écoulaient sans chercher à les retenir. Caleb avait raison. Ryan aurait dû venir me retrouver depuis un bout de temps s'il m'aimait vraiment comme Bélinda me l'avait laissé croire. J'étais à la fois dévastée par le chagrin mais aussi en colère. Furieuse, j'entrai dans les écuries et sortit le premier cheval à ma disposition. Ma peur n'était rien comparé aux terribles sentiments qui me dévastaient à l'instant. Une fois à l'extérieur, je le sellai comme je pus. De toute façon même si je m'y prenais mal et que par la suite, je tombai, je m'en fichai. Bien au contraire, c'était ce que je désirai.
Je voulais avoir un nouvel accident qui me plongerait une nouvelle fois dans l'inconscience : le noir absolu. Là où la douleur ne se faisait plus ressentir.
Je montai sans attendre, passai au pas devant Mallory et Amy qui durent s'étonner de me voir sur le dos d'un équidé. Lorsque je fus assez loin de la civilisation, je le lançai au galop.
Je laissai la vitesse du cheval m'enivrait, me faisant peu à peu oublier la douleur qui me terrassait. Je n'avais plus peur de rien. J'étais libre de toutes mes émotions. Je lui ordonnai d'aller encore plus vite dans cette étendue sauvage où aucun obstacle ne nous barrait le chemin. Sans lâcher les rênes, je fermai les yeux me laissant submerger par la tranquillité de cet endroit. Pour la première fois depuis de longues semaines, je me sentais heureuse.
Peu de temps après nous entrâmes dans les bois. Je laissai le cheval trottiner à son aise jusqu'à ce qu'un obstacle nous barre la route. Il refusa de le franchir mais j'avais tant envie de poursuivre ma promenade que je le forçai à sauter. Aucun de nous deux ne voulaient lâcher prise. Epuisée de ce jeu, il finit par se cabrer et je me retrouvai au sol sans réaliser ce qui venait de se produire. Je n'étais pas blessée, juste un peu choquée.
Le cheval que j'avais emprunté semblait vouloir me dire « je suis plus fort que toi, alors tu n'aurais pas dû me forcer ». Il n'avait sûrement pas tort.
Cette promenade avait peut-être été salvatrice dans un sens. J'avais ce sentiment de ne pouvoir me confier à cet instant à personne excepté l'animal qui se tenait devant moi. Je m'approchai de lui mais il se recula, craignant sûrement que je le remonte pour lui ordonner de sauter. Alors, je décidai de rester sur place et de lui confier tout ce que je ressentais. Mes larmes recommencèrent à inonder mon visage. Ma voix était mélancolique parfois étranglé par les sanglots qui cherchaient à s'échapper du fond de ma gorge.
Au bout de plusieurs minutes de monologue, je vis mon compagnon se rapprochait de moi et me donner un coup de museau comme s'il cherchait à me réconforter.
-J'ai tellement envie qu'il soit avec moi. Lui soufflai-je en parlant de...
Le temps d'une seconde j'eus un doute sur la personne que je désirai avoir à mes côtés. C'était impossible. J'aimais trop Ryan pour douter. Il était le seul dont j'avais besoin.
Nos souvenirs communs ressurgirent dans ma mémoire comme une punition lancée pour avoir douter un instant du mec pour lequel mon coeur battait. Sous le poids des émotions que je ressentais, je m'effondrai. Mon chagrin me terrassa et je fus obligée de m'allonger face à ce poids énorme que je ressentais.
La nuit commençait à tomber. Je n'avais toujours pas bougé. Peut-être m'étais-je même endormie car je ne me souvenais plus que le temps était passé si vite. En me relevant, je remarquai que le cheval était toujours là. Il me regardait. Peut-être me demandait-il quand est-ce que j'avais l'intention de me lever ?
-On devrait peut-être retourner au ranch. Tu veux bien que je monte ? Je te promets de ne pas te faire sauter.
Je tendis ma main tournée en sa direction. Il s'approcha de moi. Je lui donnai une petite caresse avant de le monter.
-Merci. Lui dis-je en lui caressant l'encolure une fois sur son dos.
Nous rentrâmes sans nous presser au pas. Je n'avais aucune envie de rendre des comptes même si je savais que tous devaient s'inquiéter.
Durant le trajet du retour, une idée me traversa l'esprit. Comme Ryan n'était toujours pas venu jusqu'à moi, c'est moi qui irait à lui en empruntant la camionnette de Ty. Et si jamais il refusait de me la laisser, alors je le ferais sans son autorisation. Je devais vraiment savoir si Bélinda m'avait menti ou non.
Arrivée au ranch, je reconduis le cheval dans l'écurie et après l'avoir débarrassé de sa selle et de tous les accessoires, je le rentrai dans son box.
Je m'apprêtai à le nourrir lorsque j'entendis des pas dans les escaliers qui reliaient cet endroit à la chambre de Ty.
-Je t'ai vue revenir. Me dit-il.
-Je dois nourrir ce cheval. D'ailleurs, c'est quoi son nom ?
-Mystic.
-Merci.
Je sentis le regard du palefrenier pesait sur moi alors que je me rendait dans le box de mon compagnon de la journée. Je restai un moment dans le box à le regarder manger, seule, avant que Ty ne me rejoigne.
-T'étais où ?
J'haussai les épaules comme pour lui dire peu importe.
-Tu sais qu'on était tous inquiets ! On t'a cherché partout.
-Sûrement pas partout sinon vous m'auriez retrouvée. Et puis l'important c'est que je sois là, non ?
-Ne me fais plus jamais peur comme ça. Quand j'ai appris que tu étais parti avec un cheval, je me suis aussitôt lancé à ta recherche. J'ai eu la trouille qu'il te soit arrivée quelque chose.
-Ty, je suis revenue. Tout va bien. Et puis grâce à ça, j'ai moins peur des chevaux et je fais confiance à Mystic.
-Je ne sais même pas comment tu as fait pour ne pas te tuer avec lui. Il est dangereux.
-Non, c'est faux.
-S'il te prend l'envie une nouvelle fois de partir en promenade demande à Amy, Mallory ou Caleb de t'accompagner mais promets-moi de ne plus jamais partir seule.
-Ty. Je n'ai aucun compte à te rendre, d'accord ?
-Depuis quelques jours, tu n'es pas très en forme. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? C'est à cause de ton ex ?
-Qui t'en a parlé ? M'énervai-je.
-Caleb.
-J'ai pas envie d'en parler, d'accord ?
-D'accord. Mais tu sais que si tu as besoin de le faire, je suis là.
-Je le sais.
-Dans ce cas, je vais remonter dans ma chambre. Bonne nuit Alicia.
-Bonne nuit Ty.
Je le suivis des yeux tandis qu'il se dirigeait vers les escaliers. Avant qu'il ne disparaisse de mon champs de vision, je l'interpellai. J'avais presque failli oublier que je désirais lui emprunter sa camionnette.
-J'ai besoin d'aller à Calagry. Est-ce que tu pourrais me prêter ta camionnette ?
-Si ça ne te gêne pas, je préférerais t'y emmener.
Je n'avais pas pensé à cette réponse mais je devais admettre que sa proposition me satisfis. J'acceptai donc.
-C'est urgent ?
J'hochai la tête.
-Ok, j'irai voir Jake demain et je lui demanderai si je peux prendre quelques heures pour t'y conduire.
-Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Arya (Jubail)
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
avatar

Messages : 11966
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Jeu 11 Mar - 20:51

J'dore la suite Smile Bravo ! Toujours très bien écrit et j'adore le suspense ^^ que va t-il se passer à Calgary ?? Pourquoi son amie ne lui répond plus ?? Enfin bref ^^

A quand la suite ??

_________________________________________________

We Are The Best ^^ -- Modo' -- Membre éminent du FALIF -- Graphiste -- Empêche les membres des amoureuses de Ty de s'entretuer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Jeu 11 Mar - 20:56

Merci. ( pas la peine de dire de rien ^^=) Une suite peut-être tout à l'heure mais je pense plutôt demain meme si j'ecris tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Missnutts
Petit Fan
Petit Fan


Messages : 24
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Jeu 11 Mar - 22:10

Maiiiiiiiiiiiiiiiis >.<
Pourquoi dans cette fic, j'aime pas Amy :p ?
Jeveuxquetyetaliciasoitensemble>.>

Mystic est sensé être dangeureux ? Et bah il semblerait qu'Alicia l'ai bien dressé :p

Une suite ce soiiiir !! XD
Revenir en haut Aller en bas
Arya (Jubail)
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
avatar

Messages : 11966
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Jeu 11 Mar - 23:11

De r... pk je dis rien ^^

T'aime pas Amy ?? peut être parce que c'est pas le perso principal mais Alicia ^^ ca change Razz

_________________________________________________

We Are The Best ^^ -- Modo' -- Membre éminent du FALIF -- Graphiste -- Empêche les membres des amoureuses de Ty de s'entretuer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Ven 12 Mar - 12:45

Voila. Désolée de la longueur, je ne sais pas faire plus court quand je me plonge dans de longues histoires. (je fais court que sur les OS ou drabble)

***********************************************
Une fois que Ty fut remonté dans sa chambre, je rejoignis Mystic pour lui donner une dernière caresse qu'il méritait vraiment. Je ne comprenais pas pourquoi mon ami l'avait traité de dangereux. Hormis au moment où il s'était cabré parce que nous tenions tous deux à garder nos points de vues, il s'était montré très calme.
-Bonne nuit Mystic. Lui souhaitai-je avant de refermer son box.
Par la suite, je me rendis dans l'habitation de Jake. La camionnette de Caleb encore garée dans la cour m'indiquait qu'il avait tenu à attendre mon retour avec les autres.
En poussant la porte, j'entendis les voix de Mallory et Caleb dans le salon. Je m'y rendis donc.
-Bon sang t'étais passée où ? Me questionna Mallory sur un ton de reproche. Tu sais qu'on s'est tous inquiété pour toi !
-L'important c'est que je sois revenue.
-Ouais c'est ce qui compte. Intervint Caleb.
-T'imagines la trouille qu'on a eu avec Amy quand on a vu sur Mystic.
-Pourquoi ne m'avez-vous pas rattrapé alors ?
-On ne savait pas de quel côté tu étais parti. On a cherché toute la journée. D'ailleurs Jake, Lou et Amy te cherchent encore.
-Je vais les appeler pour leur dire que tu es rentrée. Intervint à nouveau Caleb.
-Tu as faim ? S'enquit Mallory. Qui venait de retrouver son calme.
-Oui, un peu. Avouai-je.
Elle me servit mon repas que je mangeai avec plaisir. Je n'avais rien avalé depuis mon petit-déjeuner du matin et je devais avouer que mon estomac criait famine.
Quand Jake rentra, il me proposa de me raccompagner jusqu'au chalet. J'acceptai volontiers car je n'avais aucune envie de me retrouver seule avec Caleb qui m'aurait sûrement une nouvelle fois posé un tas de questions auxquelles je n'avais pas envie de répondre.
Je me levai, le lendemain, à la même heure que les autres jours. Toutefois je commençai à m'inquiéter lorsque deux heures après l'heure à laquelle Ty était censé venir me prendre il n'était toujours pas arrivé.
Finalement, il arriva avec deux heures trente de retard.
Lorsque j'entendis sa portière claquée, je me précipitai à l'extérieur du chalet.
-Tu m'as oubliée ou quoi ? Lui demandai-je en lui lançant un regard plein de reproches.
-Pas tout à fait. Me dit-il en me tendant un sac dont je connaissais d'ores et déjà la contenance.
Ce petit-déjeuner était presque devenu un rituel entre nous mais à présent, il apportait deux cafés que nous dégustions ensemble sur mon lit. J'aimais beaucoup ce moment partagé où nous discutions de tout et de rien avant de nous rendre au travail.
-J'ai parlé à Jake et il m'a donné le reste de la journée.
-Oh, Ty ! M'exclamai-je en lui sautant au cou. Tu sais que t'es un amour toi ?
Je lui déposai un léger baiser sur la joue avant de retourner dans le chalet où j'avalai très rapidement mon donuts et mon café. Puis je décidai de me changer afin d'être ravissante pour Ryan Je sortis de l'armoire une petite robe de couleur verte.
-Tu pourrais te tourner pendant que je me change. Intimai-je à mon ami.
Il s'exécuta. J'enfilai alors ma robe avant de mettre à mes pieds des chaussures à talon haut.
-C'est bon.
Il se tourna alors vers moi et ne put s'empêcher de me déshabiller du regard.
-Si jamais ton ex ne retourne pas avec toi, c'est que c'est un con. Me déclara-t-il.
-Est-ce un compliment ?
-Ouais. Tu es vraiment magnifique.
-On peut y aller ?
-Quand tu veux.
Mon coeur battait très vite rien qu'à l'idée que dans quelques heures, je serais enfin près de l'homme que j'aimais. Je me sentais si heureuse, si légère que j'avais l'impression que des ailes me poussaient dans le dos.
Le trajet jusqu'à Calgary se passa dans la bonne humeur. Nous discutâmes de tout et de rien mais surtout de Ryan auquel je ne cessai de penser. Je lui en parlai tant que Ty finit par avoir la sensation de le connaître.
Arrivés à Calgary, je lui indiquai la direction à prendre pour nous rendre chez mon ex. Une fois garé devant chez lui, Ty me laissa quitter sa camionnette seule. Je me dirigeai vers la porte d'entrée sur laquelle je frappai quelques légers coups. Leur femme de ménage m'ouvrit et m'annonça qu'il n'y avait aucun membre de la famille. Je la remerciai avant de retourner dans le véhicule.
-Il n'était pas là et Anita ne savait pas où il se trouvait.
-On aura qu'à repasser un peu plus tard. Me proposa-t-il.
-D'accord. J'aimerai aller voir Bélinda si ça ne te gêne pas.
-Non, pas de problème.
Je lui indiquai cette fois l'adresse de mon amie. Elle vivait dans un vieil immeuble délabré du centre ville. Elle n'avait pas eu la chance de naître comme Ryan une cuillère en or dans la bouche.
Alors que nous nous approchions de l'endroit où elle vivait, je vis Ty changeait d'attitude comme si quelque chose l'inquiétait.
-Ca ne va pas ? M'enquis-je.
-Non, ça va.
Je savais qu'il mentait.
-Ty ?
-Ca va, je t'assure.
-Arrêtes de mentir.
Il m'expliqua alors que c'était dans ce quartier qu'il avait vécu et que les choses ne s'étaient pas vraiment déroulées comme il l'aurait espéré. Il me parla alors de son père et je l'écoutai sans l'interrompre. Ce moment de sa vie avait été très douloureux pour lui. Il avait été déçu de devoir reconnaître que son père n'avait jamais changé et qu'il ne changerait jamais.
Alors qu'il garé son véhicule sur une place de stationnement libre pas très loin de l'immeuble où vivait Bélinda, je lui adressai un regard navré tout en posant ma main sur son bras.
-Je suis désolée.
-Pourquoi ? Parce que mon père ne changera jamais ? Je n'ai pas besoin de ta pitié.
Il sortit sans attendre du véhicule. J'en fis autant et je le rattrapai alors qu'il marchait en direction opposée de l'immeuble.
-Ce n'était pas de la pitié Ty.
-Alors c'était quoi, hein ?
-J'en sais rien. Je voulais juste te montrer que j'étais là et je ne savais pas vraiment quoi dire à part ça.
Il hocha la tête.
-L'immeuble est de l'autre côte, repris-je. Et...
-Ok, je t'accompagne.
Nous marchâmes en silence jusqu'à l'immeuble. Le frère de Bélinda m'ouvrit puis me laissa entrer. Sa soeur se trouvait dans sa chambre, m'indiqua-t-il. J'en connaissais le chemin. Je n'avais donc pas besoin qu'il m'accompagne. Ty décida de m'attendre plutôt que de venir avec moi.
Je frappai deux coups contre la porte de la chambre de mon amie avant de l'ouvrir. Elle était assise sur son lit, son pc devant elle.
-Alicia ! Tu es rentrée ? S'étonna-t-elle.
-Pas vraiment. Ryan n'est toujours pas venue me voir alors je me suis dit que je n'avais qu'à aller lui rendre visite. Et puis je voulais savoir pourquoi tu ne me répondais plus.
-Je me suis faite voler mon téléphone.
-Ouch.
-Si tu avais appelé sur le téléphone de mes parents, je te l'aurais dit mais tu n'as même pas essayé.
-C'est vrai, j'avoue. Je n'ai pas pensé à appeler ici.
Nous discutâmes un moment dans sa chambre avant que je lui propose de lui présenter Ty. Nous nous dirigeâmes dans le salon où les deux garçons s'étaient installés devant la télé et jouaient à la Wii. Ty semblait si plongé dans le jeu que cela m'amusa de le voir ainsi.
Bélinda nous proposa de rester pour le déjeuner. Elle commanda alors des pizzas qui nous furent livrés une demi-heure après. Nous restâmes une heure de plus chez mon elle avant que nous décidions de partir.
Nous retournâmes ensuite chez Ryan. Sa voiture mais aussi celles de quelques uns de ses amis étaient garés devant chez lui. J'étais certaine de sa présence à présent.
Je me rendis jusqu'à la porte contre laquelle je frappai encore une fois. Ce fut Ben qui m'ouvrit. Il fut étonné mais ravi de me voir ici. Je savais qu'il m'aimait bien.
-J'aimerai voir Ryan s'il te plaît.
-Entre.
Je le suivis dans le hall d'entrée puis le laissai aller chercher mon ex qui se trouvait sur la terrasse avec ses autres amis.
-Alicia ? S'étonna Ryan. Qu'est-ce que tu fais ici ? On m'a dit que tu te trouvais à une heure de là.
-Je voulais te voir.
-Pourquoi ?
Je me sentais gênée. Si au moins, il avait pu deviner ce que je tenais à lui dire. Je pouvais voir à travers son regard qu'il attendait avec impatience que je lui fournisse les raisons de ma présence à Calgary.
-Je me suis dit que puisque tu ne venais pas me voir, c'était à moi de le faire.
-Que je vienne te voir ? Pourquoi serais-je venu te voir ?
Je me sentais de plus en plus mal à l'aise et si Bélinda s'était trompée. Si en fait, il ne ressentait plus rien pour moi.
-Bélinda m'a dit que...
-Qu'est-ce qu'elle t'a dit ?
-Alicia ! Entendis-je quelqu'un s'exclamer près de la porte fenêtre qui donnait sur la terrasse.
Je dirigeai mon regard dans cette direction. Je connaissais cette voix qui appartenait à Angela. A cet instant le monde se mit à s'effondrer tout autour de moi.
-Vous êtes toujours ensemble ? Demandai-je à Ryan.
-Oui. Qu'est-ce que tu croyais ?
Des larmes silencieuses s'échappèrent de leur prison humide.
-Bélinda... Enfin elle m'a dit que tu voulais revenir avec moi.
-Je suis désolé Alicia mais je crois que j'ai été clair quand j'ai rompu avec toi. J'aime Angela.
-Je suis désolée de t'avoir dérangé. Je n'aurais jamais dû venir. M'excusai-je.
Je me précipitai à l'extérieur, morte de honte et de chagrin. Adossée à sa voiture, Ty me vit arrivé. Il vint aussitôt vers moi et sans que je lui explique les raisons de mes larmes me serra contre lui.
-Il n'a jamais voulu revenir avec moi. Réussis-je à prononcer.
-Je suis désolé. Me dit-il en déposant un baiser sur le sommet de ma tête. Tu sais quoi ? C'est un con. Il ne voit même pas la chance qu'il a qu'une fille comme toi craque sur lui... On retourne à Hertland, loin de tout ça.
-J'aurais un truc à faire avant, si ça ne te gêne pas. Lui dis-je en levant mes yeux vers le sien.
Durant une seconde, nos regards ne se lâchèrent plus, comme happés l'un par l'autre, avant que nous nous reprenions.
-Tout ce que tu voudras. Me dit-il en relâchant son étreinte.
-Je voudrais passé chez moi. J'ai un truc à faire.

Ma maison se trouvait à une dizaine de minutes de celle de Ryan. C'était une vieille villa que mon père avait retapé avant de nous abandonner ma mère et moi.
-Ta mère ne dira rien ? S'enquit mon ami.
-Elle bosse. Elle n'en sera rien.
J'entrai suivit de Ty dans la maison. Je lui proposai de s'installer dans le salon pendant que je me rendais dans ma chambre. Je n'avais pas besoin de lui pour ce que j'avais à faire.
J'ouvris un des placards de ma chambre d'où je sortis une grande boîte en carton. Elle contenait des photos de Ryan et moi mais aussi de mon ancienne meilleure amie. Je ne les avais pas encore détruites mais à présent, je voulais les effacer à jamais de ma vie. Je déchirais toutes les photos les unes après les autres sans pour autant en ressentir de soulagement. Au contraire une haine envers eux de plus en plus puissantes s'étaient emparés de moi. J'avais envie d'hurler mais tout ce qui sortait de mon corps étaient ses larmes incessantes qui inondaient mon visage.
Je tombai sur une photo d'Angela, Ryan et moi. Je la regardai un moment avant de la déchirer en mille morceaux. J'aurais aimé les voir souffrir autant que je souffrais. Je leur en voulais mais surtout je m'en voulais d'avoir cru que tout pouvait recommencer entre lui et moi. Folle de rage et de chagrin, je lançai à présent tout ce qui se trouvait à portée de main jusqu'à ce que je sente un corps me retenir fermement contre lui. Ty avait dû être alerté par tout ce vacarme et à présent, il cherchait à m'apaiser en me blottissant contre lui et me berçant légèrement.
-Je suis là. Me rassura-t-il en m'entraînant vers mon lit sur lequel nous nous assîmes.
Je restai un moment blotti contre lui, sans bouger à laisser mon chagrin s'évanouir.
-Tu dois vraiment me trouver ridicule. Brisai-je le silence.
-Regardes-moi, Alicia. M'ordonna-t-il sur un ton doux mais ferme.
Comme je ne bougeai toujours pas, il me força à le faire d'un doigt posé sous mon menton.
-Quoi que tu fasses, tu n'es pas ridicule. Alors je ne veux plus t'entendre dire ça, d'accord.
J'hochai à peine la tête.
Il essuya mes larmes avec tendresse du bout du doigt.
Mon regard vint s'attarder ensuite sur ses lèvres qui me semblèrent si tentante à cet instant. J'avais envie d'y goûter, de m'y perdre. J'avançai ma tête vers lui, lentement jusqu'à effleurer sa bouche. Il s'empara de la mienne avec ferveur. Le baiser qu'il me donna n'avait rien à voir avec ceux que j'avais reçu de Ryan. Je m'abandonnai totalement dans ses bras jusqu'à en oublier que je souffrais d'une blessure au coeur.
A bout de souffle, il se recula un peu pour que nous puissions récupéré de l'oxygène. Je réalisai alors ce que nous venions de commettre et je m'en voulus. Sans un mot nous nous éloignâmes l'un de l'autre. Nous rangeâmes ma chambre en silence afin que ma mère ne remarque pas le bordel que j'y avais mis. Je ne voulais pas l'inquiéter inutilement.
Puis nous retournâmes à Heartland. Le trajet du retour se fit en silence. Je supposai qu'il pensait comme moi à ce qu'il s'était passé entre nous. Peut-être avait-il réalisé qu'il avait commis une erreur ?

Il gara sa voiture près des écuries devant lesquelles Mallory attendait. Elle avait dû nous entendre arrivée et elle venait aux nouvelles.
-Alors c'était comment Calgary ? Nous demanda-t-elle.
Ty et moi nous regardâmes avant de reporter notre attention et de répondre en même temps :
-Pas trop mal.
Surprise de notre réponse similaire donné en choeur, je me tournai vers lui. Il en avait fait autant. Gênée par son regard, je baissai mes yeux vers le sol avant de les reporter sur Mallory. Ma cousine nous regardait tour à tour comme si elle cherchait la raison de ce malaise qui venait de s'instaurer entre nous.
-Est-ce que Caleb est là ? M'enquis-je.
-Oui, il panse son cheval.
-D'accord. Je vais aller lui demander de m'amener au chalet. Il est encore tôt et je pourrais vous donner un coup de main.
-Je peux t'y amener. Intervint Ty.
Je tournai la tête vers lui. Nos regards se croisèrent et je sentis à cet instant mes joues s'enflammaient.
-Il vaudrait peut-être mieux que tu ailles voir si Amy a besoin de toi. Lui dis-je en me tournant en direction de cette fille.
Sa petite-amie se trouvait dans le rond de longe où elle travaillait avec Mystic. Apparemment, il ne lui obéissait pas vraiment..
-Oui. Vaudrais peut-être mieux.
Un nouveau malaise que Mallory dut capter s'immisça entre nous. Est-ce que Ryan et Angela s'étaient sentis aussi mal au début de leur relation lorsqu'il se trouvait près de moi ? Je ne m'en souvenais plus et je ne désirais pas le savoir. De toute façon, c'était une histoire que je devais à jamais enterrer.
-J'y vais... On se voit plus tard ?
-Oui. Lui dis-je en lui adressant un sourire.
Mallory le regarda s'éloigner avant de reporter son intérêt sur moi.
-Qu'est-ce qu'il s'est passé à Calgary ?
-Quoi ?
-Entre Ty et toi ?
-Rien de spécial. Pourquoi ?
-J'sais pas . Vous me semblez bizarres tous les deux.
-Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles.
Pour mettre court à cette conversation qui me rendait mal à l'aise, je me dirigeai vers l'entrée de l'écurie d'où j'appelais Caleb. Peu de temps après, il apparut. Il resta un moment figé à me déshabiller du regard avant de s'exclamer :
-Wow !
-Wow ?
-Si j'avais su, je t'aurais moi-même accompagné à Calgary. .
- Dis-moi, est-ce que tu pourrais m'amener au chalet pour que je me change ?
-C'est vraiment ce que tu veux ?
J'hochai la tête.
-Dommage. Je te trouve vraiment bien comme ça.
-Oui mais ce n'est pas une tenue très adéquate pour vous filer un coup de main.
-Ok. Je finis juste un truc et j'arrive.
-Merci.
Je partis l'attendre près de sa camionnette. De cet endroit, je pouvais regarder Ty sans que personne ne s'en aperçoive. Que m'arrivait-il ? Depuis que nous nous étions embrassé, je ne cessai de repenser à ce baiser qui m'obnubilait. Je devais revenir à la raison. Il était déjà avec Amy et je n'avais aucun droit de me mettre entre eux deux. Je réalisai peu à peu que mon obsession de revenir avec Ryan m'avait ôté toute lucidité quant à mes sentiments réels pour Ty. A présent, je les discernai plus distinctement. Toutefois je m'interdis de me laisser envahir par eux. J'étais trop bien placé pour savoir ce que pourrait ressentir Amy si jamais je lui piquais son copain. Et puis, même s'il m'avait embrassée, Ty me considérait sûrement juste comme une amie. Notre baiser avait été une erreur à un moment où je m'étais sentie très mal. Je devais donc me l'enlever de la tête.
Une idée me traversa alors l'esprit au moment où Caleb qui venait d'arriver m'invita à monter dans sa camionnette. Ce palefrenier, champion de rodéo, malgré ses airs de macho était plutôt quelqu'un d'agréable. Sortir avec lui ne devait donc pas être si catastrophique.
-Alors tu ressors avec ton mec ? S'enquit-il alors que nous nous dirigions vers le chalet.
-Non. De toute façon, c'est une histoire ancienne.
Des larmes me brûlèrent tout de même les yeux à cet instant. Il était si dur de faire le deuil d'une histoire aussi longue. Et puis Ryan avait été mon premier amour et j'avais toujours cru que nous passerions notre vie ensemble jusqu'au jour où...
Nous arrivâmes devant le chalet. Je ne descendis pas aussitôt de la camionnette, j'avais un truc à demander à mon accompagnateur mais je ne savais pas trop comment m'y prendre. J'avais, en fait, peur de sa réaction. Je l'avais si souvent repoussé qu'il avait toutes les raisons de le faire à son tour.
-J'ai un truc à te demander. Finis-je par me lancer.
-ouais, vas-y. Je t'écoute.
-Est-ce que...Est-ce que ça te dirait de sortir avec moi...
-Dans le sens sortir ensemble ? Me coupa-t-il.
-En fait, je me disais qu'on pourrait peut-être se faire un ciné...
-Avec plaisir.
Je lui adressai un sourire qu'il me rendit aussitôt avant que je ne quitte l'habitacle du véhicule. Je rentrai ensuite dans le chalet où j'enfilai très vite un t-shirt et un jean, tenue bien plus appropriée que ma petite robe pour travailler au ranch. Après avoir chaussé les santiags que je m'étais offerte quelques jours plus tôt, je sortis rejoindre Caleb qui m'attendait appuyé sur le capot de la camionnette.
-Je te préférais avec ta robe mais t'es pas mal non plus comme ça.
-Idiot ! Répliquai-je avec un large sourire pour lui prouver qu'il ne m'avait pas vexée.
Sur le chemin du retour, tandis qu'il conduisait, il passa son bras autour de mes épaules. Je le laissai faire. Après tout n'était-ce pas moi qui avait choisi de sortir avec lui ?
Arrivés au ranch, je décidai d'aller parler à Ty. Je voulais mettre les choses au claire avec lui et lui faire part de ma décision.
Il se trouvait près du rond de longe où Amy poursuivait son travail avec Mystic. Dès que j'arrivais près d'eux, le cheval vint me voir. Je lui donnai la caresse qu'il s'attendait à recevoir.
-C'est drôle. Tu es la seule à pouvoir l'approcher ainsi. Me déclara Amy.
-On doit se comprendre. A qui il appartient ?
Je savais que la majorité des chevaux qui se trouvaient à Heartland avaient un propriétaire ailleurs. J'étais donc curieuse de connaître l'histoire de Mystic.
-En fait, commença Amy, on l'a trouvé seul dans la montagne mais on n'a pas retrouvé son propriétaire. Vu son comportement et les traces qui marquent son corps, je pense qu'il a été maltraité avant d'être abandonné par un inconscient.
-J'aimerai le monter un peu plus tard.
-Si il se laisse approcher par toi, je n'y vois pas d'inconvénient.
-Merci.
-Et si tu veux, tu pourrais peut-être l'adopter ?
-Je vais y réfléchir. Est-ce que je peux t'emprunter Ty une minute ?
-Oui, bien sûr.
J'entraînai Ty à mi-distance entre le rond de longe et l'écurie. Assez loin, en fait, des deux endroits pour que ni Amy, ni Caleb n'entende notre conversation.
Je restai un moment silencieuse, mon regard plongé dans celui de Ty, avant de me jeter à l'eau.
-Je voulais te parler de ce qui s'est passé chez moi.
Son visage devint plus grave.
-On aurait pas dû.
-Je ne regrette pas ce que j'ai fait si c'est ce qui t'inquiètes.
Moi non plus je ne le regrettai pas vraiment mais je ne cessai de penser à Amy et du mal que nous lui ferions si elle venait à l'apprendre.
-Tu es avec Amy, Ty.
-Je le sais.
-Et je n'ai pas envie de la blesser.
-Pas plus que moi.
-Dans ce cas, il vaut mieux qu'on oublie ce qu'il s'est passé à Calgary.
Il hocha à peine la tête.
-Alors on est d'accord. Conclus-je.
-Ouais on est d'accord.
Je laissai quelques secondes de silence s'écoulaient avant de poursuivre.
-Je vais sortir avec Caleb. Lui annonçai-je d'une voix un peu tremblante.
-Avec Caleb ?
Son ton s'était durci et les éclairs qui traversaient son regard me prouvèrent que cette idée ne l'enchantait pas.
-Oui. Je voulais juste te prévenir.
-Dans ce cas, amuses-toi bien avec lui.
Sans attendre, il repartit en direction d'Amy. Je tentai de le rappeler mais il faisait la sourde oreille. Je compris alors que je l'avais blessé. J'aurais à cet instant souhaité revenir en arrière et ne jamais l'avoir embrassé.
Je décidai d'aller faire une promenade avec Mystic pour me vider l'esprit. J'entrai dans l'écurie où je me saisis de la selle de mon cheval puis je me rendis au rond de longe. Je fis part de mon envie à Amy qui accepta à la condition que je réussisse l'exploit de seller une nouvelle fois Mystic. Ce que je fis en fait sans problème.
-J'aimerai que Ty t'accompagne. Je n'ai pas assez confiance en ce cheval pour te laisser seule et j'ai pas mal de travail encore.
J'attendis la réaction de son petit-ami qui ne semblait pas très enthousiaste face à cette requête.
-Demandes à Caleb de le faire. Je suis certain que ça lui fera plaisir de se retrouver seul avec elle.
Son ton cingla comme s'il avait cherché à me blesser à travers ses mots.
-Caleb vient juste de partir avec grand-père. Nous annonça Amy.
-Alors demande à Mallory ou remets ton travail à plus tard. J'ai d'autres trucs à faire.
-Mais qu'est-ce qu'il te prend Ty ? S'inquiéta Amy du soudain changement de comportement de son petit-ami.
-Rien...Ok, je vais aller avec elle.
-Merci.
Au moment où elle déposa un baiser sur les lèvres de son petit-ami, je détournai le visage. Je venais d'être saisi par la jalousie et je me demandai alors comment avais-je pu être aussi aveugle pour ne pas voir plus tôt ce que je ressentais pour lui. Si au moins, je l'avais vu venir, peut-être que rien de tout ça ne serait arrivé. J'aurais demandé à ma mère de m'envoyer dans un autre ranch. Elle devait sûrement avoir d'autres contacts que Jake dans cette petite ville où tout le monde se connaissait. J'aurais très bien pu aller à Briard Ridge. Cette idée m'effleura l'esprit mais je la chassai aussitôt. Je ne tenais pas à être en contact visuel permanent avec Ashley qui me rappelait trop Angela.
Je sellai Mystic que je montai aussitôt. Il se montrait parfaitement calme avec moi comme si une connexion parfaite nous reliait. Il était le seul à qui je donnais ma confiance et peut-être en était-il de même pour lui.
Je n'avais pas attendu Ty qui était parti chercher son cheval pour lancer Mystic au trot. Vu la réaction du copain d'Amy, je n'avais pas vraiment envie de me retrouver seule avec lui. D'ailleurs je doutais qu'il en ait très envie lui-même. Toutefois il avait lancé son cheval au galop et me rattrapa plus vite que je l'espérai.
-Attends ! M'ordonna-t-il.
J'arrêtai Mystic sans toutefois me tourner vers lui. Il arrêta son cheval à hauteur du mien avant de se tourner vers moi.
-Je ne veux pas que tu sortes avec Caleb. Me déclara-t-il en me fixant droit dans les yeux.
-Quoi ? Pourquoi ?
Mal à l'aise, il cherchait ses mots.
-Parce que...Parce que si tu le fais...
-Serais-tu jaloux ?
En guise de réponse, il plaça sa main sur mon visage puis se pencha vers moi pour venir capturer mes lèvres entre les siennes. Je me laissai porter par ce baiser qui se voulait doux et tendre comme si il cherchait à me transmettre ce qu'il ressentait pour moi avant de réaliser l'erreur que nous commettions encore. Alors je le repoussai avec douceur mais fermement.
-On ne peut pas faire ça à Amy. Lui assénai-je.
-Tu as raison. On ne peut pas faire ça à Amy ni à Caleb d'ailleurs puisque tu as l'intention de sortir avec lui.
Il me parlait sur un ton glacial.
-Mais je voulais que tu saches, poursuivit-il, que je ne regrette pas de t'avoir embrassé à Calgary, que je ne regrette pas non plus celui que je viens de te donner et que je suis prêt à recommencer.
-Ty !
-Je sais.
Encore une fois, je me demandai pour quelles raisons nous n'avions pas réalisé plus tôt les sentiments que nous éprouvions l'un pour l'autre. Tant de choses auraient été différentes si ça avait été le cas.
-Ne sors pas avec Caleb, s'il te plaît.
Je ne savais pas trop quoi répondre. J'avais envie d'accéder à sa requête mais je savais, en mon for intérieur, qu'il était préférable pour nous deux que je sorte avec lui. Il était notre barrière de sécurité qui nous empêcherait de blesser Amy.
-J'ai déjà pris ma décision, Ty. Et je pense que ce sera le mieux pour tout le monde.
-Bien. Me dit-il simplement avant d'ordonner à son cheval de faire demi-tour.
Je le regardai un instant s'éloigner en direction du ranch avant d'en faire autant avec Mystic.
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Missnutts
Petit Fan
Petit Fan


Messages : 24
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Ven 12 Mar - 15:08

Niaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah = D
Pauvre Caleb quand même, c'est la roue de secours >.>
Revenir en haut Aller en bas
lululibellule
V.I.P t'es la meilleure amie D'Amy !
V.I.P t'es la meilleure amie D'Amy !
avatar

Messages : 826
Date d'inscription : 11/10/2009

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Ven 12 Mar - 15:47

super !!j'aime bien les moment entre ty et amy!!
Revenir en haut Aller en bas
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Ven 12 Mar - 16:13

Les moments entre Ty et Amy ou Ty et Alicia ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Sam 13 Mar - 13:42

Durant les jours qui suivirent, j'évitais au possible de croiser Ty. Ce ne fut pas très difficile puisque de son côté, il en faisait autant.
Le lendemain de notre excursion à Calgary, il était venu me chercher. Ce fut d'ailleurs la dernière fois que je l'entendis frapper à ma porte. Il m'avait apportée comme à l'accoutume mon petit-déjeuner que j'avais pris assise sur mon lit. Un certain malaise s'était instauré entre nous dès l'instant où il avait franchi la porte. Nous avions tenté d'engager une conversation mais nous fûmes incapables de la poursuivre. Je l'avais soupçonné d'être aussi nerveux que moi et de ne pas savoir quoi dire. Alors que nous étions prêts à partir, il m'avait demandé si j'avais toujours l'intention de sortir avec Caleb. De ma réponse avait éclaté une dispute entre nous.
Durant les quelques minutes de trajet qui nous séparaient du ranch, nous n'avions pas décroché un seul mot. Je voyais à travers ses traits mais aussi par le biais de ses mains crispés autour de son volant qu'il était furieux que je pense à sortir avec le second palefrenier d'Heartland. J'avais eu envie de lui dire que c'était vraiment mieux pour tout le monde mais les mots s'étaient étouffés au fond de ma gorge avant que je n'ai eu le temps de les prononcer.
Ce soir-là, parée de l'une de mes plus belles robes, j'étais sorti au ciné avec Caleb., Nous avions vu un film qui n'avait revêtu aucun intérêt à mes yeux mais qu'il avait beaucoup tenu à voir. J'avais passé la moitié du film à penser à Ty qui m'avait évitée toute la journée.
Lorsque la séance fut terminée, nous nous étions rendu dans le café tenu par la mère de Soraya, la meilleure amie d'Amy. Nous nous étions assis à une table avant de commander quelque chose à manger. Nous avions un peu discuté mais je ne m'étais pas senti d'une humeur très bavarde.
-Tout va bien ? M'avait-il demandé inquiet.
-Oui. Excuses-moi. Je pense que j'aurais dû attendre un peu avant de te demander de sortir avec moi.
-Tu penses à ton ex ?
-J'ai dû mal à faire le deuil de cette histoire. Avais-je menti.
Il avait accepté sans un mot. Dès que nous avions fini notre repas, il m'avait raccompagné au chalet où il m'avait tenu la main jusqu'à la porte. Au moment de nous dire au revoir, il s'était penché sur moi pour venir déposer un baiser sur mes lèvres mais j'avais détourné la tête juste avant que nos bouches entrent en contact.
-Je ne suis pas prête. M'étais-je excusée.
-Si jamais un jour, tu l'es, fais-moi signe. Avait-il répliqué sur un ton cassant avant de repartir vers son véhicule.
Le lendemain, j'avais attendu des heures que Ty vienne me chercher. Ne le voyant pas venir, j'avais appelé au ranch où Lou m'avait répondu que les deux palefreniers étaient partis faire une course en ville.
-Je passe te prendre. M'avait-elle alors annoncé.
En attendant son arrivée, je m'étais demandée ce que Caleb raconterait à Ty au sujet de notre soirée. Caleb n'avait pas l'habitude de se faire repoussé. J'avais alors supposé qu'il modifierait la vérité à sa sauce.
Quand j'arrivais, ils étaient déjà tous deux revenus et déchargés la camionnette de Caleb. Ce dernier m'avait adressait un large sourire et était venu vers moi tandis que Ty m'avait fusillée, littéralement, du regard. J'avais alors compris que Caleb lui avait dit qu'on sortait ensemble.
J'avais passé quelques minutes à discuter avec le palefrenier blond avant de me rendre dans les écuries pour m'occuper de Mystic. Ty était en train de ranger un sac lorsque j'y étais entrée.
-Je suppose que tu es contente. M'avait-il juste dit sur un ton glacial.
J'avais préféré ne pas lui répondre plutôt que d'entrer dans une dispute qui ne nous aurait menés nul part.
Dès lors nous nous étions évités jusqu'à ce jour.

Caleb était rentré chez lui plus tôt que d'habitude pour une affaire personnelle dont il n'avait même pas tenu à me parler. Il m'avait juste dit que c'était important mais que je n'avais pas de soucis à me faire. Bien que je me sois légèrement inquiétée, je ne lui avais posée aucune question. Après tout, nous n''étions pas vraiment ensemble même s'il avait essayé quelques fois de m'embrasser. Je lui avais juste demandé un peu de temps. En fait, je n'avais aucune envie de le blesser. Je ne voulais pas d'une histoire avec lui qui ne nous mènerait nul part. J'avais réalisé que mes sentiments pour Ty était bien plus fort que ce que j'avais cru lorsque je m'étais rendu compte que je l'appréciais plus qu'un simple ami. Penser que sortir avec Caleb serait la meilleure des choses à faire pour oublier ce que je ressentais pour le petit-ami d'Amy avait été une grossière erreur.
Ce soir-là, un concert d'un groupe que j'adorais était prévu à Calgary. J'avais eu des places depuis un moment déjà; bien avant, en fait, que Ty et moi nous rendions à Calgary. J'en avais acheté quatre en me disant que Caleb, Amy, son copain et moi pourrions nous y rendre ensemble.
Malheureusement, à présent, je ne pouvais plus compter sur Caleb pour m'y accompagner et je voyais très mal m'y rendre avec Ty et Amy.
Le dîner venait d'être servi. Je me rendis vite compte que la plus jeune des soeurs Flemming ne se sentaient pas très bien. Elle avait peut-être attrapé une insolation sous cette chaleur de plomb que nous avions eu durant toute la journée.
-Je ne crois pas que je puisse aller à Calgary ce soir. L'entendis-je dire à Ty.
-Tant pis. De toute façon, Caleb ne peut pas non plus venir.
-Je sais que ça te tient à coeur ce concert. Pourquoi tu n'irais pas avec Alicia ? Je sais qu'elle a vraiment envie d'y assister aussi.
Je savais qu'il attendait ce concert avec autant d'impatience que moi. Nous en avions parlé très souvent avant de nous éviter. Tous deux nous adorions ce groupe.
Je sentis le regard de Ty se posait sur moi mais je n'osais pas lever la tête vers lui. J'attendais juste qu'il réponde à Amy pour savoir si nous allions aller à ce concert ou non.
-T'en penses quoi, Alicia ? S'enquit-il.
Je levai mes yeux vers lui et croiser son regard.
-C'est à toi qu'Amy à poser la question. Lui répondis-je.
-Moi je n'y vois pas d'inconvénient si tu es d'accord.
-J'aimerais vraiment y aller. C'est juste dommage que Caleb et Amy ne puisse pas venir.
-Ce sera pour une prochaine fois. Répliqua Amy.
-Je devrais aller me préparer si on ne veut pas être en retard. Déclarai-je.
Je quittai la table et demandai à Jake qui avait fini de manger s'il voulait bien me ramener au chalet. Je ne savais pas qu'il nous avait observé durant le repas, je fus donc surprise lorsqu'il me demanda ce qu'il se passait entre Ty et moi.
-Pardon ? M'enquis-je.
-Vous avez pas trop l'air de vous apprécier ces derniers temps. Vous vous êtes disputés ?
S'il savait à quel point, j'appréciais le petit-ami de sa petite-fille, il ne m'aurait jamais posé cette question et j'étais presque certaine qu'il aurait demandé à ma mère de venir me chercher pour éviter qu'un drame se produise dans son ranch.
-On a des caractères assez différents. A vrai dire, on ne s'entend pas très bien.
-Pourtant, j'aurais cru le contraire lorsque tu es arrivé ici. Je pensais qu'il était le seul avec lequel tu t'entendrais bien.
Je ne répondis pas de peur de m'enliser dans un mensonge sans queue ni tête. De toute façon, nous venions d'arriver au chalet. Je quittai la voiture en lui souhaitant une bonne soirée.
-Amusez-vous bien. Me souhaita-t-il avant de repartir.
Je rentrai dans le chalet où je décidai d'enfiler un autre jean et un t-shirt. Si Caleb était venu avec nous, j'aurais sûrement choisi de mettre une robe.
Une vingtaine de minutes plus tard, Ty klaxonna. J'attachai rapidement mes cheveux en une queue de cheval avant de sortir le rejoindre.
Dès que j'eus fermé la porte, je sentis une forte tension envahir l'habitacle. Nous nous trouvions tous deux mal à l'aise et aucun de nous deux n'osa prendre la parole tendis que nous nous rendions à Calgary.
Une fois arrivés dans ma ville d'origine, nous nous garâmes devant la salle de concert. Nous sortîmes de sa camionnette en même temps, puis nous nous dirigeâmes vers l'entrée. Nous étions si proches l'un de l'autre que nos mains se frôlaient. J'aurais tant aimé pouvoir enrouler mes doigts autour des siens à cet instant.
Une longue file d'attente se trouvait devant la salle de concert mais les billets que nous possédions nous assuraient de bonnes places tout près de la scène. Alors peu m'importait d'attendre.
-Je vois qu'il ne t'aura pas fallu longtemps pour me remplacer. Entendis-je dans mon dos.
Je me retournai pour découvrir Ryan accompagné d'Angela. Tout comme moi, ils adoraient ce groupe et je n'aurais pas dû être étonnée à l'idée de les savoir ici.
-T'es vraiment mal placé pour me parler comme ça. Lui assenai-je.
Qui lui donnait le droit, à lui qui m'avait remplacé avant même d'avoir rompu avec moi par ma meilleure amie, de me parler de la sorte ?
-Vu ce que tu m'as dit la dernière fois qu'on s'est vu, je ne pensais pas que tu trouverais quelqu'un aussi vite.
-Ca te dérange qu'elle sorte avec moi ? Intervint Ty.
Je lui jetai un regard en haussant les sourcils. Je ne le comprenais pas.
-Non au contraire. J'ai vraiment cru qu'elle me lâcherait jamais. C'est un vrai pot de colle, cette fille. Je te souhaite beaucoup de courage avec elle.
Je vis les traits de Ty se crispait et je compris à cet instant que si Ryan ajoutait un mot de plus, cela risquait de tourner en bagarre. Toutefois les mots que mon ex prononçait me blessaient. Jamais je n'aurais cru qu'il pensait que j'étais une fille collante.
-Par contre, au lit, elle est très bonne. Ca doit être une des seules raisons pour laquelle je suis resté aussi longtemps avec elle.
Ce fut la phrase de trop pour moi. J'éclatai en sanglots. Pourquoi était-il aussi cruel ?
Ty me jeta un coup d'oeil avant d'abattre son poing sur le visage de Ryan. Une bagarre s'ensuivit entre eux deux. Angela et moi tentâmes de les calmer mais il fallut l'intervention de deux spectateurs pour y parvenir.
Ty s'éloigna de moi, énervé par ce qu'il venait de se passer. Je le suivis donc jusqu'à sa camionnette dans laquelle il monta. J'en fis autant.
-Tu n'aurais pas dû entrer dans son jeu. Lui reprochai-je.
-Tu voulais que je fasse quoi ? Que je le laisse t'insulter ?
-Ce n'était pas ton problème !
-Ouais, t'as raison. C'était pas mon problème mais celui de Caleb !
Je remarquai qu'il évitait de croiser mon regard en prononçant le prénom du second palefrenier.
-Calmes-toi, s'il te plaît...Et puis ce n'était pas plus le problème de Caleb que le tien. C'était mon problème. Il voulait juste me blesser même si je ne sais pas pourquoi. On devrait retourner à la salle de concert.
-Non.
-Pourquoi non ?
-Si je le croise une nouvelle fois, je le tue.
-Regardes-moi, Ty. Lui ordonnai-je.
Il s'exécuta. Nos regard restèrent scotchés l'un à l'autre durant plusieurs secondes avant qu'il ne revienne à la réalité.
-Je préférerai rentrer si ça ne te gêne pas. Je ne suis pas d'humeur pour rester.
J'étais légèrement déçue de ne pas pouvoir assister à ce concert alors que j'attendais ce moment depuis très longtemps. Toutefois j'acceptai de rentrer à Heartland. Après tout c'était mieux ainsi.
Ty ne commença à se détendre qu'à mi-distance entre Calgary et le ranch. La tension s'apaisa alors et nous discutâmes un peu.

Le temps venait de tourner à l'orage. Quelques éclairs illuminés le ciel et le tonnerre se faisait entendre au loin. La pluie commençait à tomber, humidifiant de plus en plus le pare-brise de a camionnette. C'était agréable de sentir la fraîcheur à présent après cette journée trop chaude.
Plus nous approchions d'Heartland et plus la pluie s'intensifiait. L'orage était tout proche à présent. Ty décida de passer aux écuries avant de me ramener sans toutefois m'en expliquer la raison.
J'attendis un moment dans sa camionnette mais comme il ne revenait toujours pas, je me décidai à le rejoindre. Il pleuvait averse et je fus trempe bien avant d'avoir atteint l'entrée des écuries. Pourtant, il ne s'était pas garé loin.
-Ty ? L'appelai-je une fois à l'intérieur.
Il ne me répondit pas. Je me rendis alors dans sa chambre où il s'était rendu. Je supposai un instant qu'il avait cherché à s'isoler pour se calmer. Il était assis sur son lit le visage enfoui dans ses mains.
-Qu'est-ce qu'il y a ? M'enquis-je.
Il leva ses yeux vers moi avant de se lever et venir vers moi.
-Qu'est-ce que tu fous ici ? Me demanda-t-il alors qu'il ne se trouvait plus qu'à un pas de moi.
-Je commençai vraiment à m'inquiéter. J'ai cru que tu m'avais laissé tomber.
-Tu crois vraiment que je te laisserai tomber ? S'enquit-il en s'approchant un peu plus de moi presque menaçant.
Je reculai jusqu'à ce que je me retrouve coincé entre lui et la porte. Je n'avais plus d'échappatoire et je savais d'ores et déjà ce qui allait se produire. Quelque chose que je ne voulais pas qui arrive mais qui dans le même temps, je désirai au plus profond de mon être.
Son regard descendit vers mes lèvres avant de revenir se plonger dans mes yeux. Il s'approcha doucement de moi mais sans hésiter un seul instant sur ce qu'il allait faire.
-Tu n'aurais peut-être pas dû me rejoindre. Me souffla-t-il.
Il se trouvait si près de moi que je pouvais à présent sentir son souffle sur mes lèvres. Un long frisson remonta alors le long de mon dos juste avant qu'il ne pose ses lèvres sur les miennes. D'abord réticente, je ne lui répondis pas mais très vite, poussé par mes sentiments, je me mis à lui rendre ce qu'il me donnait. J'enroulai dès lors mes bras autour de son cou et il en profita pour me soulever dans ses bras. Puis il m'allongea sur son lit où nous laissâmes libre-court à notre amour. Ses baisers et ses caresses m'enflammaient, m'irradiaient même.
P


Dernière édition par Tyty le Sam 13 Mar - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
marine76
Petit Heartlandeur en herbe
Petit Heartlandeur en herbe
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Sam 13 Mar - 18:07

Moi j'ai plus de 16ans lol!!

Et sinon franchement j'adore!!! J'ai à la fois envie de tuer Ty mais en m^me temps j'ai envie qu'il sorte avec Alicia... -_-' lol
Revenir en haut Aller en bas
Arya (Jubail)
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
avatar

Messages : 11966
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Dim 14 Mar - 1:20

Ca changerai d'Amy ^^ j'adore ta evrsion !
Franchement bravo !!

Oui ca se transforme en euh... NC 17 ou je sais plus quoi à un moment ^^ xD

_________________________________________________

We Are The Best ^^ -- Modo' -- Membre éminent du FALIF -- Graphiste -- Empêche les membres des amoureuses de Ty de s'entretuer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Dim 14 Mar - 1:55

Non c'est pas encore du NC-17. Je suis très calme làWink

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Arya (Jubail)
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
Majesté Impériale des Dieux & de l'Univers
avatar

Messages : 11966
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Dim 14 Mar - 2:00

'as un exemple de quand t'es pas calme ?? xD

_________________________________________________

We Are The Best ^^ -- Modo' -- Membre éminent du FALIF -- Graphiste -- Empêche les membres des amoureuses de Ty de s'entretuer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tytia (Tyty)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
Assisstante des premières dames du Falif (APDF)
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   Dim 14 Mar - 2:16

Un exemple ? T'es pas un peu jeune pour lire ce genre de choses ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-fall.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfic Heartland   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfic Heartland
Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ziggy et Bowie, deux jeunes hongres WAOW ....
» Troop le mamouth d'hiver
» Saison 2011-2012 : LE maintien
» calmant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartland :: Fan Fiction-
Sauter vers: